La psychiatrie nous ment

4

Le Dr Marc Girard alerte sur les dangers des psychotropes

THEPENIER Jean-Sylvestre 25 octobre 2015

En lisant un article sur son site j’ai été surpris qu’enfin un professionnel du secteur médical (médecin et expert en pharmacovigilance) puisse nous parler avec tant de franchise. En effet il n’est pas habituel que des experts osent affronter le problème avec autant de sincérité.

Le Docteur Girard intitule son article ainsi :

« Effets indésirables des médicaments utilisés pour des soins psychiatriques sous contrainte ».
Le Docteur Girard est conseil en pharmaco-vigilance et pharmaco-épidémiologie, et expert européen (AEXEA → Association des Experts Européens Agrées) ce qui est une référence non négligeable. Ses propos m’inspirent toute confiance, et me conforte dans ce que je pense de ceux des psychiatres qui ne sont que mensonges et manipulation.

Que nous dit le Docteur Girard ? :

 » Il s’agit simplement de montrer que, parmi tous les médicaments disponibles en médecine, les « psychotropes » (ceux qui agissent sur le fonctionnement psychique) sont d’une TOXICITE telle que leur prescription appelle – du moins : devrait appeler – un niveau de prudence hippocratique en rapport. »

Enfin un spécialiste qui ose affronter en dénonçant avec professionnalisme l’énorme machine que constitue « Psychiatrie et industrie pharmaceutique ».

Il explique avec une grande simplicité qui permet à tous de comprendre, que le mélange de psychotropes, sur ordonnance des psychiatres, ne fait qu’additionner leurs effets secondaires plutôt que de les annuler, comme veut bien nous le faire croire la psychiatrie.
Sans être mathématicien je sais que 1+1 font 2 et non pas 0 … Ces soi-disant médecins de l’âme humaine n’auraient-ils pas encore compris les bases de ce que l’on apprend aux enfants, juste après la maternelle ?…. Un enfant qui n’aurait pas les bases essentielles du calcul risque de redoubler…. Mais un psychiatre qui additionne deux médicaments en vous certifiant que ce sera zéro effet secondaire, est traité, et je cite le docteur Girard au début de son article « un psychiatre Majesté »… simplement au nom du diplôme qui lui donne tout «pouvoir ».

Que nous dit le docteur Marc Girard sur les antidépresseurs?

 » Dans la lignée de Prozac intensivement promu comme « pilule du bonheur », l’apparition des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (Deroxat, Floxyfral, Séropram, Zoloft…) a justifié depuis 25 ans l’illusion que l’on disposait, désormais, d’antidépresseurs dotés d’une tolérance quasi idéale. L’expérience, cependant, allait montrer que si ces nouveaux composés exposaient effectivement moins aux inconvénients de leurs prédécesseurs, ils en avaient bien d’autres : anxiété, agitation, irritabilité, « syndrome des jambes sans repos » (akathisie), troubles sexuels, syndrome de sécrétion inappropriée de l’hormone antidiurétique (avec tableau de confusion), syndrome sérotoninergique potentiellement fatal (avec hyperthermie et convulsions). Il semble de mieux en mieux établi, enfin, que ces nouveaux antidépresseurs augmentent significativement le risque de passage à l’acte hétéro- (agressions) [6] ou auto-agressifs (suicides) : à tort ou à raison, leur responsabilité est souvent évoquée lors des tueries qui se déroulent régulièrement sur les campus américains. »

La controverse évoquée par les psychiatres est, a fortiori, très inquiétante puisqu’ils se posent en Seigneurs sur ces sujets face à l’ensemble des médias qui leur accorde très largement la parole pour dire que les psychotropes sont des médicaments bienfaiteurs contre le stress.

Les neuroleptiques sont aussi cités comme étant extrêmement dangereux, mais je vous laisse le plaisir de lire l’article du Docteur Girard qui sait en parler beaucoup mieux que moi.

Mes chers visiteurs, prenez le temps de lire cet article très éloquent et très bien écrit. Le Docteur Girard pose avec toute sa connaissance, une vraie réflexion sur les psychotropes.

N’hésitez pas à consulter son site très enrichissant. Il vous aidera j’espère à prendre vos décisions pour vous-même ou pour vos proches avec plus de certitude.

le Webmaster (correctrice JJ)

 

Associés aux mots : ,

Comments (4)

  1. => ou bien « De plus en plus de psychologues et médecins proposent de la « danse-thérapie » pour accélérer la convalescence »

  2. Sans oublier pourquoi pas méditation, psych analyse et soin de la qualité relationnelle avec ses proches

Laisser un commentaire

Connectez-vous à votre compte

Vous ne souvenez pas de votreMot de passe ?

Inscrivez-vous à ce site!